Émergence – Reprise

Catherine & Jean-Yves Chapron

Créateurs d’association Reprise

La mode créative et durable

Reprise, une association inspirante créée par un groupe de réfugiés, de demandeurs d’asile, de créatifs, de bénévoles et de professionnels du monde de la mode.


Émergence – Reprise

92 – Antony
La mode créative et durable

Interview de Catherine & Jean-Yves Chapron de l’association Reprise

https://www.youtube.com/watch?v=g2MFI9t9NP8

Site internet

A bénéficié

du programme

Émergence IDF

d’un accompagnement

de 9 mois

A été accompagné par

France Active Métropole

Et soutenu par

France Active Ile de France

En 2023

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Émergence – LIVE

Louise ANDRIEU

Fondatrice de LIVE

Rencontres musicales

Live, une initiative passionnante, propose des activités de team building musical pour les entreprises, renforçant la cohésion des salariés. De plus, une offre spéciale est disponible pour les amateurs de musique au sein de l’entreprise.


75 – PARIS
Rencontres musicales

Interview de Louise Andrieu, fondatrice de LIVE

https://www.youtube.com/watch?v=fzXrAU1Pyt4

Site internet

A bénéficié

du programme

Émergence IDF

d’un accompagnement

de 9 mois

A été accompagné par

PIE

Et soutenu par

France Active Ile de France

En 2023

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Emergence – Les Roues Libres

Audrey LADON & Mathilde GROAZIL CABO

Créatrices Association Les Roues Libres

Égalité Femmes Hommes & Formation

Les Roues Libres oriente et forme les femmes aux métiers du vélo et les employeurs du secteur à l’égalité au travail.


75 – PARIS
Égalité Femmes Hommes & Formation​

Interview de Mathilde et Audrey, fondatrices de l’association Les Roues Libres

https://youtu.be/ABQXDD8fS5E

Site internet

A bénéficié

du programme

Émergence IDF

d’un accompagnement

de 9 mois

A été accompagné par

PIE

Et soutenu par

France Active Ile de France

En 2023

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Les Valoristes

Ngoc-Lan LOÏ

Fondatrice et directrice du projet Les Valoristes

Éco-entreprise d’insertion

Les Valoristes est une éco-entreprise d’insertion basée en Seine-Saint-Denis (93). Nous poursuivons deux objectifs :
1. Bâtir un monde inclusif en favorisant la réinsertion de personnes éloignées de l’emploi grâce à un accompagnement social adapté et une formation en situation de travail en tant qu’agent valoriste
2. Agir pour la transition écologique et circulaire en proposant des prestations de réemploi et de valorisation des déchets d’ameublement, d’encombrants et du bâtiment.


Montreuil
Éco-entreprise d’insertion

Interview de Ngoc-Lan, fondatrice et directrice Les Valoristes

“France Active, c’est un partenaire important pour Les Valoristes depuis le début du projet…”

https://youtu.be/i-Dmo4N6CXE

Site internet

A bénéficié

du programme

ÉMERGENCE IDF

d’un financement Place de l’Émergence

de 10 000 €

d’un financement CAA

de 30 000 €

d’une Garantie Égalité Femme

de 24 000 €

A été accompagné par

France Active Métropole

Et soutenu par

France Active Ile de France

En 2021, 2022, 2023

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Emergence – Atelier du 101

Taïna BONNET

Créatrice du projet Atelier du 101

Zéro déchets & Insertion

Le concept c’est d’avoir des produits qui soient lavables, éco-responsables, et qui peuvent être recyclables en fin de vie avec des matières qui ont été sourcés en France.


Fontenay-aux-roses
Zéro déchet & Insertion

Interview de Taïna, fondatrice de l’Atelier du 101

https://youtu.be/2zYmhzgPCwE

Site internet

A bénéficié

du programme

ÉMERGENCE

d’un accompagnement de

9 mois

A été accompagné par

France Active Seine-et-Marne Essonne

Et soutenu par

France Active Ile de France

En 2022

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Ambition Création – Créez une entreprise à la hauteur de vos ambitions !

Jean-Pierre Doy & Aida Aicha

Participants au programme Ambition Création

J’ai choisi le programme Ambition Création parce qu’il y a un beau mélange entre les entretiens individuels et les ateliers collectifs, et surtout j’étais curieuse de la partie Immersion en Entreprise.

AMBITION CRÉATION

Créez une entreprise à la hauteur de vos ambitions !

AMBITION CRÉATION est un programme d’accompagnement à la création d’entreprise pour les demandeurs d’emploi avec un niveau en dessous du bac.

Découvrez le témoignage des premiers inscrits :

https://franceactive-idf.org/wp-content/uploads/2023/01/AVIS-AC.mp4

 

Pour en savoir plus ou prendre contact avec son/sa conseiller.ère


En savoir plus sur le programme

Ont été accompagnés

via des

Ateliers collectifs

via des

Entretiens individuels

via une

Immersion en entreprise

A été accompagné par

France Active Val d’Oise Yvelines

En 2022

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

DLA – Unity Cube

Julien MINGOT

Chef de projet, UNITY CUBE

Occuper l’innocupé !

L’Insertion par l’Activité Économique : c’est le modèle qui se rapproche le plus de nos valeurs.


Paris
Occuper l’innocupé !

Unity Cube est une association créée en 2016, dont le but est de permettre l’occupation temporaire des bâtis non occupés à des fins solidaires. Grâce à nos nombreuses compétences, on développe des systèmes de cloisons et de sanitaires réutilisables sur plusieurs opérations successives. On peut aussi les louer, et faire en sorte que le montage et le démontage soit fait par des personnes en insertion.

Pourquoi avoir choisi l’IAE ? Au moment du développement ?

 

À la création de l’association, nous avons eu un long temps de défrichage sur le modèle que l’on pouvait donner à ce projet. On a commencé avec des montages faits par des bénévoles mais les volumes devenaient de plus en plus importants. C’est à ce moment précis que nous avons pensé et décidé de nous tourner vers le modèle de l’Insertion par l’Activité Économique. C’est le modèle qui se rapproche le plus de nos valeurs. Les travaux réalisés dans le cadre de cette utilité sociale sont réalisés avec un objectif d’insertion sociale.

Comment le DLA vous a été bénéfique dans cette démarche ?

 

Le DLA nous a été bénéfique sur la construction de ce modèle économique qu’on avait besoin de consolider, sur des points précis.

Les objectifs du DLA étaient de nous aider sur :

– L’appropriation des enjeux liés RH à l’IAE

– La structuration juridique liée à l’IAE,

– Le fonctionnement adopté pour le projet technique et le projet social (plus-value sociale et environnementale).

Nous sommes très contents de cet accompagnement fait via le cabinet Solvia. Cela nous a permis de fiabiliser des données importantes et la capacité à produire un modèle commercial adapté au marché.


Site internet

A bénéficié

d’une accompagnement

DLA R

de

5 mois

d’un Fonds Amorçage de

10 000€

A été accompagné par

France Active Ile de France

Et

le cabinet Solvia

En 2021

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

EMERGENCE – Le Lopin

Nina Cravic

Créatrice du projet Le Lopin

Agroécologie

Notre volonté est de participer à la diffusion des enjeux de l’alimentation durable, en reliant initiation aux méthodes agroécologiques de production de végétaux et apprentissages culinaires. 


Paris 75019
Agroécologie

Le Lopin est un projet de maraîchage agroécologique à l’initiative de l’association Croque Ta Ville prenant place au sein d’un CEPROC (Centre d’Excellence Des Professions Culinaires). Inauguré le 28 septembre dernier, Le Lopin fait partie des lauréats de la première édition parisienne du programme Émergence. Retour sur ce parcours avec les témoignages de Nina Cravic, créatrice du projet, et Estelle Neveu, consultante et référente Alimentation Durable chez PIE.

Nina, quelques mots sur vous 

Je suis co-fondatrice de l’association Croque ta Ville, association lauréate de l’appel à projet ParisCulteurs 4 pour le projet Le Lopin. Parallèlement, je suis directrice d’un restaurant dans le 11e, La Casbah.

Et sur votre projet 

Le Lopin – Les idées germent et on en prend de la graine, tel est le nom et le crédo de notre projet pour le CEPROC. Notre volonté est de participer à la diffusion des enjeux de l’alimentation durable, en reliant initiation aux méthodes agroécologiques de production de végétaux et apprentissages culinaires.

 

Le Lopin répond aux enjeux de la transition alimentaire en proposant de former les élèves à la production maraîchère en milieu urbain et de transformer nos récoltes en bocaux pendant la période estivale. Par la relocalisation de la production, Le Lopin reconnecte les citadins et le milieu agricole et travaille à réaffirmer le goût et la saisonnalité.

 

Les pouvoirs publics témoignent d’un intérêt croissant pour l’alimentation durable. Au pays de l’excellence culinaire, la transition alimentaire est d’ores et déjà engagée. J’en suis convaincue, investir les écoles de cuisine avec des projets d’agriculture urbaine, c’est investir l’épicentre de la transition alimentaire ; rien de plus performatif que de cultiver son assiette. Les artisans des métiers de bouche sont de formidables ambassadeurs de l’alimentation durable. A cet égard, le Centre d’Excellence des Professions Culinaires se veut exemplaire.

Quels ont été vos axes de développement 

Croque ta Ville propose deux types d’ateliers tout au long de l’année aux apprentis du CEPROC : Au Jardin, pour initier les élèves au maraichage agroécologique, et des ateliers Aux Fourneaux, où nous transformons nos productions avec le concours de Chefs partenaires, selon des recettes écoresponsables. Sous ce même format, nous proposerons dès la saison prochaine des sessions de teambuiding à des entreprises désireuses de proposer à leurs salariés une journée d’équipe Au Jardin et Aux Fourneaux.

Par ailleurs, nous avons lancé en août 2022 toute une série de tests dans les laboratoires du CEPROC, en collaboration avec l’association Micro-Ressources, et transformés près de 1000 bocaux à partir des productions de 5 fermes urbaines franciliennes !

Qu’est-ce qui vous a amené à candidater au programme Emergence ?

C’est par l’intermédiaire des équipes de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement que nous avons été amené à candidater au programme Emergence. Alors que nous commencions tout juste les travaux d’installation du Lopin au CEPROC, nous avons été informé de l’existence de ce programme. Il était évident que notre association avait besoin d’accompagnement, d’un cadre de travail éclairé par des professionnels et nous avons insisté pour faire partie de la promotion 2022 !

 

Qu’est-ce que ces premiers mois d’accompagnement vous ont apporté ?

Des connaissances, des outils et des opportunités en proposant des modules d’une grande qualité. Les sessions de groupes tout comme le suivi individuel sont adaptés à nos besoins. Les salariés du programme Emergence nous conseillent avec bienveillance et considération, tout en questionnant les limites et zones d’ombres du projet. Nous n’avons pas connu l’isolement et la solitude que traversent parfois les entrepreneurs. Au contraire, la force du collectif et l’émulation générée par les autres membres du programme a conduit à de formidables rencontres et partenariats futurs.

Le regard d’Estelle Neveu, référente Alimentation Durable chez PIE

D’après toi, qu’est-ce qui différencie le programme Emergence des autres programmes d’accompagnement ? 

Le programme Emergence accompagne les créateurs engagés dans les phases de validation et de modélisation du projet, juste avant son lancement. Le contenu et les ressources sont adaptés pour des structures de l’ESS. En quelques chiffres, c’est 9 mois d’accompagnement, 20 ateliers et entretiens. Avec un nombre de participants limité, il favorise des dynamiques d’échanges complémentaires : entre lauréats engagés, avec des experts lors des formations, avec un conseiller lors des accompagnements personnalisés, avec des porteurs de projets des autres départements d’Ile de France lors des rencontres régionales. C’est l’opportunité d’accéder directement à des interlocuteurs expérimentés dans l’accompagnement financier, le lancement d’activités, ou encore dans le conseil ESS !

 

De ton point de vue, est-ce que les projets engagés font face à plus de difficultés que les projets entrepreneuriaux classiques ?

Comme tous projets entrepreneuriaux, ils ont leurs difficultés et leurs atouts. Avoir des interlocuteurs bien renseignés et expérimentés sur les particularités de l’ESS, c’est essentiel. Leur challenge est double puisque c’est un projet entrepreneurial qui recherche un impact durable et inclusif, tout en veillant à sa viabilité économique. Coté financement, en plus des outils généralistes, leur palette s’élargit puisqu’ils peuvent solliciter des organismes et des dispositifs spécifiques. Sur le plan marketing et leur communication, ils s’inscrivent directement dans la demande grandissante du public de transparence et l’attente de solutions avec un réel impact.

 

Ton avis sur le projet Le Lopin ? 

Nina a rapidement concrétisé son projet. Elle a su ramener du vert et de l’agriculture urbaine au cœur de cette école de cuisine parisienne, le CEPROC, tout en respectant les principes de l’agroécologie. C’est un projet riche puisqu’en plus d’être un lieu de production, c’est aussi un projet pédagogique.


Site internet

A bénéficié

d’un accompagnement

ÉMERGENCE IDF

d’une durée de

9 mois

A été accompagné par

Paris Initiative Entreprise

& France Active Ile de France

En 2022

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

DLA – Le P’tit Prince : Café solidaire des Aidants

Le P’tit Prince : Café Solidaire des Aidants

Katiba Oumechouk, Fondatrice

Équilibre social

 « Je me demande, dit le petit prince, si les étoiles sont éclairées afin que chacun puisse un jour retrouver la sienne… » St Exupéry 


Bagneux
Équilibre social

Présentation de la Fondation Droit d’Enfance :

Le café solidaire des aidants le P’tit Prince est une association d’aidants et de personnes en situation de handicap. Son but est de soutenir les aidants dans tous les domaines de la vie, c’est aussi un lieu de répit, partage et convivialité. Implanté au coeur du quartier Debussy, à Bagneux, on y trouve de l’aide aux formalités administratives, des ateliers, des événements culturels et des actions solidaires…

Le « cercle des Aidants » propose un soutien psychologique professionnel. Le lieu est labélisé Bleu Blanc Zèbre.

Portrait de Katiba : 

Katiba Oumechouk a été confrontée à cette question dans sa vie personnelle depuis plus de 20 ans, lorsqu’aucune solution n’était accessible ou proposée pour prendre en charge son petit garçon dit “différent”, ce petit prince qui possédait la richesse de sa propre planète mais demeurait incompris.

D’un naturel optimiste et persévérant, Katiba a choisi de créer cette structure pour venir en soutien à toutes les personnes, qui, comme elle, se sont retrouvées aidant « naturel » pour un proche, un parent, un enfant… Un aidant « naturel » est ” une personne qui vit et agit dans l’entourage immédiat d’une personne malade, souffrante, ou en perte d’autonomie”.

Pourquoi avez-vous fait appel au DLA ?

Le projet a été très vite soutenu par la mairie de Bagneux qui a mis un local à disposition de l’association, puis des fonds ont été attribués grâce au premier budget participatif municipal. 

Au plus fort de la crise sanitaire, l’association a été fortement sollicitée, les aidants y trouvant des ressources puis un espace de répit.

L’association s’est alors tournée vers le DLA pour être accompagnée dans son développement, pour pouvoir s’organiser et recruter son premier salarié. 

Les objectifs étaient de pouvoir ouvrir ses portes plus souvent et accueillir plus de bénéficiaires.”

En quoi le Dispositif Local d’Accompagnement vous a été utile ? 

Quatre jours d’accompagnement individuel ont pu être proposés, la consultante s’est adaptée aux besoins identifiés dans la structure. En lien avec la chargée de mission DLA, c’est un accompagnement sur-mesure qui a été mis en place, avec des temps de travail nombreux mais courts, pour permettre à Katiba de prendre en main les outils.

L’accompagnement a permis de clarifier les priorités, structurer les axes stratégiques et d’identifier les perspectives de développement. 

L’association vient d’embaucher son premier salarié, et ambitionne de mettre en place une ligne d’écoute téléphonique pour les aidants.”

A bénéficié

d’un accompagnement

DLA D

d’une

consultante experte

A été accompagné par

France Active Métropole

En 2022

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories